Ce soir…

Si ce soir était le dernier soir, si cette nuit était la dernière nuit…Je n’avais jamais vu cela sous cet angle, je ne croyais pas cela possible. J’ai toujours cru à un demain, à un autre soir, à une autre nuit et surtout des tonnes de matin à partager ensemble. Je ne voulais pas croire que je m’étais trompée sur l’éternité de cette destinée.

Je ne peux pas y croire…Et pourtant ce soir!

Sur un seul thème

Si on se disait que la vie était une vie sans fin, est-ce qu’on aurait vraiment la même vision d’elle? Je pense que si la vie était une seule fin, on aurait déjà abandonné depuis longtemps. On se serait tué, jeté sous un train, on aurait sauté d’un pont! Oui et même si c’est difficile à entendre, finalement c’est vrai; l’espoir fait vivre, hein dit?!

Alors est-ce que c’est le seul sentiment d’espoir qui nous fait vivre ou est-ce qu’il y a un réel lendemain à espérer? Quoi qu’il en soi, on a besoin de se projeter dans une réalité (qui nous appartient) qui nous permet de ressentir un sens à ce que l’on vit. Pourquoi cette vie, pourquoi ma vie? J’ai besoin de donner une raison à cette existence et surtout trouver une raison à la continuer…

Un demi siècle

J’ai l’impression d’avoir vécu un demi siècle, je me sens veille autant dans le vécu que dans l’historique et pourtant je n’ai que 33 ans! Si tu étais à ma place, peut-être que tu profiterais des instants comme si ils étaient les derniers et que le fait que ton voisin du haut ronfle et que tu l’entende ne te dérangerais pas…Pour ma part, à l’instant où je vous parle je me sens seule mais surtout j’entends les ronflements! C’est presque impossible de penser…Pourtant Jennifer, David, Mathieu et surtout Timothy, sont des personnes à qui je pense…Et si je vous racontais leur histoire?

Jennifer, scorpion, du même univers, qui a souffert et qui elle aussi veut s’échapper de ce dortoir trop fermé! TO…tu est la seule qui devineras ce mot caché et pourtant notre rencontre n’a pas eu besoin de s’apprivoiser, il a suffit, d’un nom, d’un mois et tout était là…toi&moi dans ce bâtiment nous avons trouvé une sortie en chaussettes. A travers les champs, près de l’autoroute nous avons vécu une expérience d’évasion et décidé de la suite de notre voyage. Besançon ou Colmar ont survécu à notre escapade et malgré les dangers alentours, même séparé nous avons retrouvé la route de notre destiné. Aujourd’hui même séparées nous avons accomplit un tel parcours, qu’il est presque impossible de le décrire. Mais ce soir, à cette heure, je veux rendre hommage à notre histoire, car elle est la source de ce que nous sommes. Deux femmes de caractère, battantes et sensibles qui ont échappé belle. Sans toi je ne serais pas moi et sans moi tu ne serais pas toi. Car ton petit bout d’univers fait parti du mien. Et ce destin je le dédie à toutes les femmes qui un jour ont croisé mon chemin!

David, si fort si vide. Tu ne veux pas montrer ce que tu es, mais tu me présentes ton coeur dans tes récits. Un soir, une nuit, j’ai compris, j’ai entendu ton cri et je me suis dit que tu était un homme honnête. Je ne me trompe pas quand je pense à toi. Quand quelqu’un raconte son destin de cette façon, c’est qu’il a dépassé le stade de la présomption. Tu joues de tes atouts mais malgré tout ton coeur se meurt. J’ai envie de te dire que tu peux compter sur mon soutient, si tu en as besoin. Saches David que derrière tes larmes se cachent le temps de l’amitié!

Mathieu, tu es si certain de toi et de ce que tu peux apporter au monde, c’est parce que tu es prêt à sauver une princesse prise dans un piège sectaire. Même si tu dois perdre le droit de régner…et d’épouser la future reine surtout! Mais tu es d’une générosité sans pareil que rien ne nous étonne. Tu as sacrifié ton amour pour la sauver et aujourd’hui encore tu en souffres. La princesse s’en veut et se confonds en excuses car elle ne voulait pas te faire souffrir. Mais tu as la noblesse des Dieux en toi et personne ne peut te défier pour cela!

Timothy, ce nom écrit sur le rebord d’un lit de bois à l’orphelinat. Avant même de t’avoir vu, je t’ai reconnu!!! Je t’ai enfin dans mes bras, mon coeur bat, il bat si fort que j’en perds le souffle. Toute ma vie s’arrête devant tes yeux. Tu me regardes, tu me regardes!

Être&Vivre

Tout un art!

Il y a encore peu de temps, je n’avais que peu d’idées sur les notions « d’être & de vivre ». Avec le recul que j’ai aujourd’hui, je peux dire que je n’étais pas et je survivais! Est-ce que vous avez eu ou avez vous-même cette impression?! Si oui, vous ÊTES exactement au bon endroit!

Ici nous allons traiter ensemble de ces notions, de la nature profonde de ces mots et surtout nous allons nous donner ce droit fondamentale, qui nous a bien trop longtemps été enlevé. Cette société dans laquelle nous évoluons, les dogmes qui nous régissent ou encore la culture qu’on nous a légué sont autant d’éléments qui nous empêchent à ce jour de vivre dans notre plein potentiel.

En prenant déjà conscience de ces faits et en voulant sortir du brouillard que nous impose au quotidien le stress, l’ego, le pouvoir, l’argent et j’en passe et des « meilleurs »; nous nous dirigeons dès lors vers une nouvelle manière de vivre et d’être dans cette vie. Tout commence par la réalisation de ce qui ne fonctionne pas, est injuste, nous révolte, nous peine, puis nous allons pouvoir y remédier. Tous ensemble, mais surtout chacun de son côté, à notre échelle, nous pouvons avoir un impact considérable pour la terre. Cette terre qui nous abrite, nous nourrit et nous protège depuis si longtemps et qui malgré cela est méprisée et prise en profit. A-t-on appris à la remercier, à l’admirer ou encore à lui parler? Que trop peu!

Mais aujourd’hui j’ai besoin de toi, lui, elle, eux pour changer les choses. Car oui c’est encore possible! Nous sommes en vie, alors vivons; juste plus simplement et plus humblement. Personne n’est sencé être placé plus haut qu’un autre, aucune vie ne vaut plus qu’une autre. Nous sommes tous précieux et il est temps d’apprécier ce magnifique et magique endroit où nous sommes✨